Augmentation mammaire : parlons de l’imperfection du résultat

 Les complications sont indissociables des gestes opératoires. Certaines personnes allient la chirurgie plastique, et particulièrement la chirurgie mammaire, à des complications dangereuses sans avoir des arguments fondés basés sur des informations pertinentes.

Comment agrandir les seins? L'augmentation mammaire est-elle douloureuse?

 

Le bouche à oreille participe à la divulgation des préjugés convergeant tous, vers La même préconception :  la chirurgie esthétique est risquée. Essayons donc, de répondre à cette question : quels sont les risques que présente une chirurgie des seins ?

Notons bien que les informations citées ci-dessous ne remplacent en aucun cas l’avis d’un spécialiste en chirurgie réparatrice. La décision de subir une intervention esthétique doit être prise en connaissance de cause. Lors du premier rendez-vous avec votre futur plasticien vous aurez tous les renseignements sur la chirurgie mammaire que vous souhaitez faire. Nous vous incitons à poser toutes les questions qui vous viendront à l’esprit durant cette consultation préopératoire.

 

Cicatrices après une chirurgie des seins

Une chirurgie mammaire entraîne systématiquement des cicatrices (entre 1 et 3). Ces cicatrices apparaissent sur la peau. À présent, il n’existe aucun traitement esthétique supplémentaire permettant de les atténuer d’une manière définitive. Le plasticien explique à la patiente la technique qui sera adaptée le jour de son intervention et lui précise la longueur des incisions. Ces dernières varient en fonction de type du procédé chirurgical et des caractéristiques de la morphologie.

Les premières semaines suivant l’intervention, il est tout à fait normal que la cicatrice ait un aspect disgracieux : elle est rouge et très épaisse. Il s’agit d’une réaction inflammatoire qui va diminuer progressivement. Généralement, l’aspect définitif d’une cicatrice se manifeste après deux ans. L’amélioration varie d’une personne à une autre. Rarement les cicatrices restent rouges ou boursouflée. On parle d’une chéloïde. Une telle réaction se déclenche d’une manière imprévisible et peut requérir un traitement particulier. Les cicatrices hypertrophiques sont plus fréquemment observées chez les patients ayant une peau noire. La nécrose cutanée est une complication plus grave. Elle se caractérise par une perte de tissu cutané qui affecte la région opérée. Cette complication reflète un aspect très inesthétique. Ce cas doit être nécessairement traité au moyen d’une chirurgie.

Tabagisme

Sans aucun doute la consommation massive du tabac entraîne des complications chirurgicales. Avant une chirurgie mammaire, le chirurgien conseille à sa patiente de ne pas fumer au moins, un mois avant son opération.

Cette précaution permet de prévenir les risques. Toute personne qui fume doit fournir cette information à son chirurgien. Si vous souhaitez, avant votre chirurgie des seins, avoir plus de renseignements sur les complications associées au tabagisme, vous pouvez converser directement avec le chirurgien plastique de notre clinique esthétique Tunisienne. Veuillez contacter Chirurgie seins Tunisie pour de plus amples informations.

 

Les Saignement postopératoire

Un saignement postopératoire se déclenche après l’acte chirurgical. Il induit des traces de sang sur le pansement et l’apparition d’ecchymoses au niveau de la zone opérée. Cette réaction dure à peu près 01 ou 03 semaines. Le saignement provoque parfois, un hématome qui se traduit souvent par un gonflement accompagné d’une tension douloureuse.

 

Infections

D’une manière générale, la contamination d’une plaie n’a aucun incident grave sur la santé. Durant les premiers jours de la période de rétablissement, les pansements sont remplacés plusieurs fois.  Une infection peut être responsable d’une nécrose cutanée. Ce cas implique une ou plusieurs opérations réparatrices. Une infection grave après une augmentation des seins par implants nécessite probablement le retrait des prothèses.


Hypersensibilité

La sensibilité des seins diminuent systématiquement les premiers jours suivant une chirurgie mammaire. Elle se récupère progressivement au bout de quelques mois. Il est important de mentionner que le nicotine limite la récupération de la sensibilité. Problème d’asymétrie. Une intervention esthétique des seins peut entraîner une asymétrie mammaire. On parle d’une imperfection du résultat. Ce cas n’est pas fréquent.

Risques associés à la plastie mammaire par implants

L’augmentation mammaire n’est pas une opération dangereuse. De plus, elle n’entrave pas le dépistage d’un cancer du sein lors d’une mammographie. Mais une certaine palpabilité de l’implant est possible. Un risque de coque associé à une réaction anormale de l’organisme face à la présence de l’implant peut se présenter. Une capsule se forme et les seins deviennent douloureux. Le traitement de ce cas nécessite la pratique d’une chirurgie. La formation d’une coque, même si elle se produit après une addition mammaire par prothèses, ne présente aucun danger sur l’organisme.

Imperfection du résultat et retouches

Certaines interventions esthétiques requièrent plusieurs temps opératoires. Le résultat d’une chirurgie mammaire peut ne pas répondre parfaitement aux attentes de la patiente. De plus, le processus de la cicatrisation varie d’une personne à une autre. Quelques retouches peuvent être envisagées après l’intervention.

Répercussions graves

Le respect des normes de sécurité permet de prévenir les risques graves. Ces risques sont très rares mais imprévisibles : paralyse, embolie pulmonaire, troubles de la vue…L’anesthésie générale comporte ses propres risques qui sont aussi très rares de nos jours.