Y-a-il des risques associés à l’Augmentation mammaire ?

de | 4 juillet 2017

Une prothèse mammaire peut contenir un gel en silicone cohésif ou une solution saline. L’implant est placé à travers une incision discrète qui peut être pratiquée au niveau du sillon mammaire, autour de l’aréole ou bien sous le bras. Le choix de la technique opératoire se fait en fonction de la morphologie de la patiente et de ses attentes aussi. L’augmentation des seins est souvent pratiquée sous anesthésie générale. Les patientes venant de l’étranger, peuvent faire cette opération dans le cadre d’un séjour médical en Tunisie.

L’Augmentation mammaire n’est pas douloureuse. Le traitement est indiqué pour des motivations esthétiques. Il ne présente aucun risque sur la santé. Le silicone est un matériau inoffensif. Sa présence dans le corps n’est pas périlleuse. Les prothèses mammaires nouvelle génération durent très longtemps. Certains spécialistes prétendent qu’il est inutile de les changer quelques années après la chirurgie de l’augmentation mammaire alors que d’autres conseillent, à titre préventif, de les remplacer après une période de 10 ans.

Formation d’une capsule

La formation d’une coque est une complication rare qui peut se produire suite à la présence de l’implant au niveau de la région mammaire. Il s’agit d’une réaction faite par le corps afin de se défendre contre la présence d’un objet étranger qui est la prothèse en silicone. Pour empiéger l’implant, l’organisme crée une sorte de cicatrice autour de la prothèse afin de la bloquer. On appelle cette cicatrice : une coque ou une capsule. Les symptômes informant sur ce phénomène sont les suivants : les seins se gonflent et deviennent dures au toucher. On parle d’une contracture musculaire. La patiente pressent des douleurs qui doivent normalement l’inciter à consulter son chirurgien esthétique. Le traitement de cette complication est chirurgical : la coque est retirée et l’implant est remplacé par un autre plus petit pour un résultat meilleur.

Des prothèses mammaires apparentes

Dans certains cas, lorsque les tissus ne sont pas assez épais, les bords des prothèses peuvent être remarquables et quelques irrégularités peuvent apparaitre. Les implants peuvent même devenir palpables. Pour prévenir la surgie de ces défauts inesthétiques, le chirurgien recommande à la patiente de faire une augmentation mammaire associée à un lipofilling des seins. La combinaison de ces deux interventions esthétiques permet d’obtenir le volume désiré et la bonne épaisseur des tissus cutanés.

Fissure de l’implant rempli de solution saline

D’une manière générale, les plasticiens conseillent de ne pas opter pour les implants remplis en solution saline. Ce type de prothèse présente un risque de fissure élevé. Le gel de silicone peut s’éparpiller à l’extérieur de l’enveloppe.  Le sein devient anormalement souple. La membrane interne est rigide. L’implant doit être enlevé.

 

Diminution de la sensibilité des seins

La plastie mammaire par implants en silicone peut induire une perte de sensibilité du mamelon ou d’une autre partie de la poitrine. Cette insensibilité est passagère.

Après une augmentation mammaire il est possible de faire une mammographie. Un radiologue bien expérimenté se rendra compte de la présence des implants mammaires.

L’IRM des seins permet d’exploiter l’intégrité de l’implant ce qui permet de détecter la présence d’une rupture. Le dépistage du cancer du sein est possible après la chirurgie. L’addition mammaire s’adresse aux femmes motivées et très bien informées.