Les chirurgies mammaires convoitées par les stars

de | 19 septembre 2017

L’augmentation mammaire est l’intervention la plus connue en comparaison avec d’autres chirurgies des seins. On perçoit souvent sur le net des photos Avant Après de certaines stars et on remarque que la forme de leur poitrine s’est beaucoup améliorée. On soupçonne souvent une augmentation mammaire.

Or, cette interprétation n’est pas toujours vraie. Les stars ne font pas toutes des augmentations mammaires. Un joli décolleté affiche des seins généreux et bien soulevés. Croire que l’insertion d’un implant mammaire permet de remonter les seins tombants est une idée complètement fausse. À part la plastie d’augmentation des seins par prothèses on distingue aussi la mastopexie et la réduction mammaire. Voici un aperçu sur les trois chirurgies mammaires les plus convoitées.

Augmentation mammaire

Une augmentation mammaire améliore le volume des seins. Le plasticien utilise des implants en silicone qu’il insère à l’intérieur de la poitrine. La loge se situe devant ou derrière le muscle pectoral.

Lifting des seins

Le lifting des seins est le traitement esthétique des seins tombants. L’affaissement des seins est dû au relâchement de l’enveloppe cutané des seins. Au cours de l’intervention, le chirurgien élimine la peau excédentaire et corriger l’emplacement de l’aréole et du mamelon. Supprimer la peau en excès et déplacer la plaque aréolaire vers le haut permet de soulever les seins et de les rajeunir.

Pour un meilleur résultat, la mastopexie peut être associée à une mise en place de prothèses mammaire.

Réduction mammaire

Une poitrine de taille importante peut être très gênante. Les seins trop lourds provoquent des douleurs dorsales et des maux importants au niveau du cou et des épaules. De plus, de point de vue esthétique, l’hypertrophie des seins entraine une ptôse mammaire ce qui donne à la poitrine un aspect vieilli. La réduction mammaire combine un remodelage de la glande mammaire associé à un lifting des seins. Le chirurgien esthétique effectue donc tous ces gestes opératoires : il diminue le volume de la masse glandulaire, élimine le surplus cutané et corriger l’emplacement de l’aréole et du mamelon.