Une augmentation mammaire grâce à un prêt étudiant

de | 24 novembre 2015

Si on entend parler d’une augmentation mammaire faite grâce à un prêt étudiant, alors on ne peut que la classer parmi les chirurgies esthétiques les plus insolites, C’est ce qu’a fait Catherine Byrne, une étudiante anglaise.

À la quête d’une carrière de mannequin

On ne peut pas imaginer que quelqu’un puisse se servir d’un prêt étudiant pour réaliser un tel acte chirurgical surtout que cet argent est indispensable pour pouvoir gérer sa vie pendant la période des études.

Cependant, pour Catherine Byrne, s’inscrire à la faculté n’était pas destiné à la poursuite des études car elle n’avait comme objectif que d’obtenir sa fameux prêt afin de se payer l’une des fameuses chirurgies esthétiques, à savoir une opération d’augmentation mammaire.

Catherine Byrne augmentation mammaire

Cette jeune anglaise aspirait également à une carrière de mannequin. Puisque sa silhouette est assez fine et que son âge ne dépasse pas les 29 ans, elle voulait juste mettre en avant la beauté de sa poitrine en décidant de refaire ses seins.

Embellir ses seins et repulper ses lèvres

Après avoir fait son inscription à l’université de l’Est de Londres, il a fallu juste  attendre les deux premières semaines pour obtenir le statut d’étudiant et pouvoir récupérer son prêt. Celui-ci, dont la somme avoisine les 10 000 euros, a été utilisé 15 jours après pour une refaire sa poitrine ainsi que pour des injections dans les lèvres.

Catherine Byrne seins refaits levres pulpeuses

La poitrine de Catherine Byrne est passée du bonnet B au bonnet D ce qui constitue une énorme métamorphose. Quant aux lèvres, elles sont nettement devenues plus pulpeuses. Ayant rapidement réalisé son objectif, l’étudiante ne s’est pas arrêtée là.

Un deuxième prêt pour des envies de luxe

N’ayant pas assisté au moindre cours après les deux premières semaines de sa première année, Catherine Byrne a refait le même coup en obtenant un deuxième prêt étudiant destiné à cette fois-ci à des dépenses personnelles, à savoir l’achat d’une voiture et de vêtements.

Catherine Byrne augmentation seins

Lors de son interview dans le fameux journal The Sun, l’anglaise affirme que ce qu’elle fait pourrait lui être bénéfique pour sa carrière professionnelle. Pour elle, devenir mannequin est plus facile de trouver un job après avoir terminé ses études.

Désormais, le seul problème que va rencontrer Catherine Byrne concerne le remboursement des 20 000 euros en plus de leurs intérêts bancaires. Selon la loi, ceci ne peut se faire que lorsque le revenu annuel de Catherine atteindra les 25 000 euros. Et puisque ce n’est pas le cas pour l’instant, l’anglaise profite encore des effets de ses opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − deux =