Très fréquentes, les malformations mammaires touchent les deux sexes.  Elles sont souvent à l’origine de complexes importants et d’une difficulté à se vêtir. Les spécialistes en chirurgie plastique réparatrices classent les anomalies mammaires en deux groupes :

 Augmentation des seins Tunisie - Une chirurgie des seins qui traite certaines malformations mammaires

 

Les anomalies affectant le volume des seins

 

1-       Les seins sont excessivement volumineux. Il s’agit dans ce cas d’une hypertrophie mammaire responsable de douleurs dorsales très gênantes.

2-      Les seins sont hypotrophiques et peuvent même afficher une aplasie.

Ces deux malformations, l’hypertrophie mammaire et l’hypotrophie des seins peuvent être unilatérales c’est-à-dire qu’elles peuvent se manifester d’un seul côté. La patiente affiche une asymétrie mammaire très remarquable.

Les opérations réparatrices envisagées sont une réduction mammaire pour remodeler la masse glandulaire et une augmentation par prothèse pour corriger le galbe des seins.

 

Les anomalies affectant la forme des seins

 

1-    Les seins tubéreux, une malformation liée à un trouble de croissance de la glande mammaire lors de l’adolescence. On observe :

–       Des sillons sous mammaires hauts qui se présentent sur une base mammaire étroite,

–       Une forme tubulaire des seins due à une projection importante des seins vers l’avant

–       Des aréoles larges projetés vers l’avant aussi

 

Le traitement de cette malformation implique souvent ces deux chirurgies des seins : une plastie mammaire par implant et un lipomodelage (un lipofilling des seins). Car les seins tubéreux sont souvent hypotrophiques.

 

2-    Le syndrome de Poland touche les hommes aussi bien que les femmes. À ce jour, on ne connait pas l’origine de cette malformation. Certaines études estiment que le syndrome de Poland est associé à un défaut d’irrigation de l’artère subclavière qui se produit au cours du 46ème jours du développement embryonnaire. Ces artères transportent le sang vers les tissus qui forment la cage thoracique et la main.  Une mutation génétique peut être responsable du syndrome de Poland.

 

Cette malformation est associée à une absence de développement du muscle grand pectoral. La patiente souffre souvent d’une hypotrophie mammaire. L’anomalie s’accompagne d’une malformation du thorax et du membre supérieur homolatéral.

Le geste opératoire repose sur plusieurs méthodes. L’intervention la plus simple est l’injection de graisse autologue, le comblement de la dépression par une prothèse sur mesure.  Lorsque le syndrome de Poland est dans un stade avancé, le chirurgien réparateur peut utiliser la méthode DIEP, l’une des techniques adaptées lors d’une reconstruction mammaire.

 

3-    Les malformations affectant le mamelon. Par exemple la rétraction des canaux lactifère responsable de la déformation des mamelons : mamelons ombiliqués ou mamelons invaginé.

 

4-    Chez l’homme, il s’agit de la gynécomastie, caractérisée par l’apparition des seins volumineux plus que la normale.

 

De nos jours, la chirurgie plastique et reconstructrice traite toute ces pathologie d’une manière radicale, permettant aux patients de retrouver une silhouette harmonieuse et de se débarrasser ainsi, d’une importante gêne psychologique.